A free template from Joomlashack

A free template from Joomlashack

Accueil arrow UT1 arrow Université arrow Plagiat et fraude universitaire
Plagiat et fraude universitaire Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 
La femme de l'actuel administrateur de la faculté dentaire a-t-elle, avec la complicité de son mari, plagié le mémoire d'un étudiant en Master 2 pour réaliser sa propre thèse de doctorat ?
 
C'est en tout cas pour ces faits que Michel et Christine Sixou sont mis en examen et ont comparu le vendredi 18 octobre 2013 devant le tribunal correctionnel de Paris.
 
Les faits remontent à juin 2006. Michel Sixou, doyen de chirurgie dentaire de Toulouse, recale un étudiant jordanien en Master 2 d'odonotolgie pour mauvaise maîtrise du français. En août de la même année, Christine Marchal-Sixou, également doctorante dans le laboratoire de recherches de son mari, achève sa thèse sur le même sujet.
 
Christine Marchal-Sixou a été condamnée à 5 000 euros d'amende, 20 000 euros de dommages et intérêts au titre du droit de paternité et d'indemnisation du préjudice moral et, surtout, au retrait de sa propre thèse, à la destruction de tous les exemplaires et à l'affichage de cette décision de justice, pendant un mois, dans les locaux des universités Paul Sabatier, de Toulouse, et René Descartes, à Paris.

 
 
 
Lire un appel soulignant la nécessité de saisir l’Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR) et de lui demander d’enquêter sur les multiples aspects de cette affaire. Puisse la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche en décider rapidement.
 
Suivant >
Joomla Templates by Joomlashack